Fédération Royale d'Adonysia
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
La Forteresse d'Hedarion vous ouvre ses portes.
Découvrez Heroic Fantasy à cette adresse : http://www.heroic-fantasy.fr/
Hear this humming
Such the thunder
We approach
We shall crush

Partagez | 
 

 Galad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthalnor
Admin
avatar

Localisation : Château-Brave
Messages : 510
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 30

MessageSujet: Galad   Mar 16 Juin 2015 - 16:49

Académie des Mages : Magie Blanche
4 points répartis comme suit :
Magie Blanche : 4

Ambition : 5 - Drame : 1 - Chance : 2




A l'Académie des Mages – Année 104 avant la Renaissance.

Chapitre 1 : Galadithryn


"Toc Toc"

On frappait à la porte de la chambre. Il ne bougeait pas, toujours plongé dans les tourments de son esprit. Son visage juvénile et assez rond était marqué par de grands sourcils sombres, un nez fin et ses yeux gris s'entrouvrirent.

"Ouvrez, Galad !" retentissait une voix derrière la porte.



Réveil en sursaut, cheveux bruns ébouriffés, et course vers ce bruyant dérangement, il entrouvrit le lourd battant de bois :

"- Que se passe-t-il, instructeur ?

- Il se passe que le Conseil des Mages débute dans quelques minutes, et que vous n'êtes pas encore habillé.

- Le Conseil ? Il n'a pas déjà eu lieu.

- Non, répondit l'instructeur, quelque peu agacé.

- Ah ! Vous êtes sûr.

- Oui, bien sûr ! Si tu ne te presses pas, en chèvre je te métamorphoserais.

- J'ai rêvé, sans doute, ça semblait si réel, et pourquoi en chèvre ?

- On transforme les mauvais apprentis en chèvre, pendant quelques heures, le temps qu'ils comprennent ce que ça fait, d'être si peu intelligent.

- Bon, je me dépêche, et je serai à l'heure, c'est promis."

Galadithryn referma la porte et s'empressa de prendre ses habits d'apprenti-mage. La petite pièce qui faisait office de chambre était d'une grande sobreté, à droite, le lit, à gauche, une vieille armoire et un bureau très abîmé. Le sol en parquet et les murs de pierre rendaient l'endroit obscur, la petite lucarne n'éclairant que partiellement la salle.

Mais le point de vue donnait sur l'ouest, ainsi lorsque Galad s'ennuyait, il perdait son regard, dans les vastes étendues de l'Océan et des plaines mystiques, au loin, il distinguait les monts de la chaîne littorale et les clochers de Château-Brave.



Galadithryn, Galad pour ses proches, étudiait depuis 15 ans à l'Académie des Mages, il achevait sa formation d'apprenti et voulait monter en grade, devenir un grand magicien et servir la cause de Perathion.

Sa famille, il ne la côtoyait plus vraiment car la nature ne les avait pas pourvus du don de magie, mais lors de ses permissions, il ne manquait pas de leur rendre visite au village voisin. Son frère, comme ses parents étaient viticulteurs pour le compte de la coopérative de Maginca. Le vin produit produit par leurs soins était d'une qualité divine et on lui donnerait même des qualités digestives insoupçonnées.

À l'Académie dès ses 8 ans, son instructeur de 20 ans son aîné,Golwen, le suivait depuis tout ce temps. Il lui avait enseigné tous les préceptes de la magie et surtout lui a donné le goût du savoir, il avait ainsi appris que cette qualité lui venait du dieu Perathion.

Trêve de paroles érudites, il était temps que Galad file à la salle du Conseil. Il prit le pas de course et arpentait les couloirs rapidement, connaissant le palais comme sa poche. Traversant la galerie à arcades, il se retrouva devant la somptueuse porte de la si majestueuse et si grandiose salle du Conseil des Mages, au centre du cloître de Nystra.

Golwen l'attendait derrière la porte :

- Ah vous voilà Galad, je commençais à m'inquiéter, mais il semble que vous ne soyez pas le dernier. Asseyons-nous là-bas au troisième rang, le Maître-Mage ne devrait pas tarder.

Ils descendaient les marches, s'approchant de l'estrade centrale, ce qui était impressionnant, c'était la présence d'autant de luxe dans un endroit à la mesure de ce luxe, mais qui contrastait avec le reste de la bâtisse, qui semblait entretenu, mais ne disposait d'aucune présence de richesses et d’œuvres démesurées ou hors de prix.



Soudain, le silence fût dans la vaste nef, un vieil homme apparût,vêtu d'une longue robe bleue émaillée de pierres et métaux précieux ; Galad voulait la même, il trouvait sa propre robe trop courte, de couleur blanche et rayée d'orange, ce qui était de mauvais goût ; et d'un chapeau noir et bleu, il prît la parole, d'une voix éraillée et charismatique :

- Bonjour à vous, chers mages et apprentis, je vous ai réunis ici car vous n'êtes pas sans savoir que nos apprentis ici présents, achèvent leur cursus d'apprentis. Il est temps pour eux de découvrir le monde réel et d'arpenter ses chemins pour y appliquer notre savoir, pour le bien-être d'Hedarion et des êtres qui l'habite.

Ainsi dans les rouleaux qui vous seront distribués, vous y découvrirez votre destination, et votre mission, s'il y en a une.

Galad était ravi, enfin il allait pouvoir montrer l'étendue de ses immenses talents, croyait-il. Il écoutait le long monologue du maître-mage, très assidûment, ne manquant aucune de ses paroles, il apprît alors qu'il recevrait ce rouleau l'après-midi même, des mains de Golwen.

Il avait hâte ...

____________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forteresse-hedarion.monally.com
 
Galad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forteresse des hauts-chevaliers d'Hedarion :: Bourg-du-Cerf :: Bibliothèque de Nôrond :: Récits oubliés-
Sauter vers: